L’Alliance Net-Zero Banking ouvre la voie au financement d’une économie NET-ZERO carbone

Le système financier mondial s’organise pour accélérer la transition vers le NET-ZERO d’ici à 2050.

Atteindre les objectifs convenus dans l’Accord de Paris pour limiter la température mondiale à 1,5°C ou à moins de 2°C, implique des actions ambitieuses de tous les secteurs de l’économie. Parallèlement aux politiques gouvernementales et aux actions des entreprises, les institutions financières devront adapter leurs modèles d’affaires à court et à long terme et développer des stratégies réalistes sous-tendues par des objectifs et des plans d’action solides et scientifiques.

Le dernier classement réalisé par ShareAction montre que la grande majorité des stratégies des banques européennes en matière de changement climatique ne sont pas alignées sur les objectifs de l’Accord de Paris : seulement 35% des banques interrogées affirment que leurs stratégies de lutte contre le changement climatique sont en phase avec la limitation des hausses de température mondiales à 2°C ou moins.

Pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, nous devons collectivement accélérer la transition et le rôle du secteur bancaire est essentiel. Les banques devront appuyer la transition vers une économie nette nulle en orientant les flux de capitaux et en facilitant la transition vers le net zéro de leurs clients. À cette fin, le groupe de 38 membres de l’IF de l’UNEP sur l’engagement collectif à l’égard de l’action pour le climat (Collective Commitment to Climate Action – CCCA) ont élaboré des lignes directrices pour l’établissement d’objectifs climatiques, qui prévoient la mise en place d’un système crédible, robuste, efficace et ambitieux en alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris et le cadre commun et international des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Lancée le 21 avril 2021, le jour même de la publication des actes délégués pour la taxonomie européenne, l’Alliance Net-Zero Banking, sous l’égide de l’ONU et dirigée par le secteur privé, rassemble 43 banques de 23 pays dont les actifs s’élèvent à 28,5 milliards de dollars américains, qui s’engagent à décarboner leurs portefeuilles de prêts et d’investissements et réduire à zéro leurs émissions nettes d’ici à 2050. Associant actions à court terme et prise de responsabilité, cet engagement ambitieux prévoit que les banques fixent un objectif intermédiaire pour 2030 ou plus tôt, en utilisant des lignes directrices solides et fondées sur la science.

L’alliance reconnaît le rôle vital des banques dans le soutien de la transition mondiale de l’économie réelle vers des émissions nettes nulles. L’Alliance accélérera et soutiendra la mise en oeuvre de stratégies de décarbonisation, en fournissant un cadre et des lignes directrices cohérents à l’échelle internationale qui sera soutenu par l’apprentissage mutualisé des banques pionnières.

L’Alliance rejoint l’initiative de transition vers le NET ZERO de l’ONU et s’inscrit dans la démarche de la Glasgow Financial Alliance for Net-Zero. L’Alliance est portée par l’Initiative de financement du Programme des Nations Unies pour l’environnement (UNEP) et a été lancée conjointement avec le Groupe de travail sur les services financiers de l’Initiative des marchés durables du Prince de Galles.

Le Glasgow Financial Alliance for Net-Zero (GFANZ) est un forum qui rassemble les principales initiatives ZERO NET dans le secteur financier et est présidé par Mark Carney, envoyé des Nations Unies pour l’action et la finance en faveur du Climat. Le GFANZ est la plateforme où le secteur financier se réunit pour accélérer la transition de la finance et de l’économie mondiale vers des émissions nettes nulles d’ici à 2050.

Déclaration d’engagement

La déclaration d’engagement est une condition préalable à l’adhésion à l’alliance bancaire Net-Zero et est signée par le plus haut dirigeant d’une banque sur la base de l’adoption des principes suivants :
• Transformer les émissions de GES opérationnelles et attribuables de leurs portefeuilles de prêts et d’investissements pour qu’elles s’alignent sur les trajectoires vers le zéro net d’ici à 2050 ou plus tôt.
• Dans les 18 mois suivant l’adhésion, fixer les objectifs pour 2030 et un objectif pour 2050, avec des objectifs intermédiaires à fixer tous les 5 ans à partir de 2030.
• Les premiers objectifs des banques pour 2030 se concentreront sur les secteurs prioritaires où la banque peut avoir l’impact le plus important, c’est-à-dire : les secteurs les plus grands consommateurs de GES dans leurs portefeuilles, et d’autres cibles sectorielles doivent être fixées dans les 36 mois.
• Publier chaque année les émissions absolues et l’intensité des émissions conformément aux meilleures pratiques et, dans l’année qui suit l’établissement des objectifs, divulguer les progrès accomplis dans le cadre d’une stratégie de transition révisée au niveau du conseil d’administration qui énonce les mesures proposées et les politiques sectorielles liées au climat.
• Adopter une approche robuste du rôle de la compensation dans les plans de transition.


MATERIALITY-Reporting est une agence conseil en stratégie RSE et reporting ESG /extra-financier, experte et innovante, spécialisée dans la pertinence et la performance de la RSE pour vous aider à améliorer la valeur sociétale de votre entreprise. MATERIALITY-Reporting accompagne les organisations dans la valorisation de leur engagement en responsabilité sociétale. MATERIALITY-Reporting est un pionnier de la stratégie, de la performance et du reporting RSE depuis sa création en 2013.

Les organisations font face à des défis majeurs. Pour les aider à les relever, les équipes de MATERIALITY-Reporting apportent une expertise approfondie en Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), dans les domaines de la matérialité, de la stratégie RSE, du reporting RSE, de la performance financière et extra-financière / DPEF / GRI / ODD / IIRC / SASB / TCFD /… et de l’évaluation ESG (CDP / CSA SAM / ECOVADIS /…) et en numérique, dans ceux de la conception applicative et de la stratégie, pour susciter et accompagner les changements.

Mail à Dolores.larroque@materiality-reporting.com
Tel. +33 (0) 6 86 20 19 74
www.materiality-reporting.com

%d blogueurs aiment cette page :