Un guide sur le reporting intégré pour les professionnels de l’audit interne

IIA reporting intégréUn guide vient d’être publié par les Instituts européens d’audit interne (IIA) intégrant la représentation française (IFACI) et il fournit des pistes d’action aux professionnels de l’audit interne et de la gestion des risques en lien avec le reporting intégré.

 » La culture du reporting a profondément évolué au cours des dernières décennies. Les normes d’application obligatoire ou volontaire concernant le reporting financier et extra-financier (telles que les réglementations européennes et nationales ou les recommandations des autorités boursières) sont de plus en plus nombreuses. Les organisations produisent différents rapports afin de répondre à la demande externe des apporteurs de capital financier, des agences de notation, des clients, des citoyens, etc. Par ailleurs, dans un contexte de raréfaction des ressources et de concurrence accrue, elles cherchent à obtenir des performances opérationnelles durables et à nouer des relations étroites avec leurs parties prenantes. Le processus d'<IR> repose sur la Gestion Intégrée (ou Integrated Thinking) et donne lieu à un Rapport Intégré périodique. L'<IR> porte sur la réalisation des objectifs de l’organisation au fil du temps et sur la communication qui s’y rapporte. Il s’agit donc d’un processus essentiel dans la mesure où il permet à l’entreprise de communiquer sur sa démarche globale de création de valeur. Bien qu’il n’appartienne pas à l’audit interne de déterminer précisément ce qui doit être communiqué ou de définir les procédures de communication externe sous-jacentes, il peut toutefois jouer un rôle central dans le cadre de cette nouvelle initiative de Reporting Intégré. Les professionnels de l’audit interne interagissent quotidiennement avec des acteurs clés qui occupent une place centrale dans le processus de Reporting Intégré d’une organisation. L’audit interne bénéficie d’une indépendance organisationnelle et d’une solide connaissance de l’entreprise et de son écosystème. Il peut ainsi jouer différents rôles, selon la maturité des processus de reporting et l’état d’avancement de l’organisation dans la mise en place du Reporting Intégré. »

10 questions que les administrateurs et la direction générale devraient poser à leur responsable de l’audit interne
1. Quelles sont les normes (d’application obligatoire ou volontaire) relatives aux Rapports Intégrés ?
2. Le responsable de l’audit interne a-t-il connaissance de la stratégie d'<IR> de l’organisation ?
3. Quel rôle joue l’audit interne dans les mécanismes de communication existants ? Responsabilités concernant les différentes catégories de reporting interne et externe (rapports financiers, développement durable, gouvernement d’entreprise, rémunérations, etc.).
4. Comment l’audit interne appréhende-t-il son rôle actuel et futur concernant l'<IR> ? Ce rôle s’inscrit-il dans une stratégie d’audit interne formalisée ? De nouvelles missions sont-elles envisagées dans ce domaine ? L’audit interne prend-il en compte les risques significatifs liés à l'<IR> lors de l’élaboration de son plan d’audit ?
5. L’audit interne est-il bien positionné et doté d’un périmètre d’action suffisant pour ce nouveau rôle ? Son interaction avec les organes de gouvernance est-elle satisfaisante ? Quel est son niveau de couverture du périmètre de reporting et de la cartographie des parties prenantes de l’organisation ?
6. Les ressources de l’audit interne sont-elles adaptées à ce rôle stratégique ? La politique de gestion des ressources de l’audit interne est-elle en phase avec les enjeux de l'<IR>? Les auditeurs internes disposent-ils d’une connaissance suffisante de la complexité de l’organisation pour faire face aux enjeux de connectivité ? Qu’en est-il des aptitudes relationnelles (capacité d’écoute, esprit critique, etc.) ? Le budget de l’audit interne lui permet-il de se doter des effectifs nécessaires pour une couverture du périmètre fixé ?
7. Comment l’audit interne gère-t-il les atteintes potentielles à l’objectivité ? Par exemple, dans les situations suivantes : mission d’assurance suivant une mission de conseil ; recours à des travaux d’autres prestataires d’assurance.
8. Le programme d’évaluation de la qualité de l’audit interne est-il conforme aux normes professionnelles ?
9. Dans quelle mesure l’audit interne facilite-t-il l’idée de « Gestion Intégrée » ou « Integrated Thinking » ?
10.Comment l’audit interne coordonne-t-il ses travaux avec les fonctions de la deuxième ligne de maîtrise ? Quelle est la cartographie des prestations d’assurance du processus d'<IR> ?

Télécharger le guide de l’IIA

Trackbacks

  1. […] Un guide vient d'être publié par les Instituts européens d'audit interne (IIA) intégrant la représentation française (IFACI) et il fournit des pistes d'action aux professionnels de l'audit interne …  […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :