La matérialité : des résultats convergents entre GRI et RobecoSAM

defining materialityLa matérialité a de plus en plus de présence dans les discussions au sein des Comex et des Conseils d’Administration et intéresse aussi davantage les actionnaires. Si le point de vue de RobecoSAM (qui évalue les entreprises sur leur performance responsable pour les très reconnus DOW JONES SUSTAINABILITY INDEX – DJSI) sur la matérialité est lié à l’intérêt des investisseurs ; en revanche, celui du GRI est de prendre en compte plus largement les attentes des parties prenantes les plus critiques.

GRI et RobecoSAM publient une analyse de leurs travaux sur la matérialité portant sur deux secteurs d’activité : celui des équipements et matériels en nouvelles technologies et le secteur Banques et Etablissements financiers. Le travail de comparaison montre une grande convergence des sujets pertinents entre les deux organisations et leurs cibles. Cette collaboration confirme la valeur créée par l’étude de la matérialité. Cette publication conjointe ouvre une opportunité d’échanges et d’alignement entre les investisseurs et les entités qui reportent sur leurs informations en matière de développement durable.

Equipements et matériels en nouvelles technologies

technology39 rapports RSE de sociétés de ce secteur ont été analysés sur les 74 disponibles. 64 % de ces rapports présentent leurs enjeux pertinents et 95 % présentent une description de leur processus d’engagement des parties prenantes. 97% présentent la méthodologie utilisée pour l’étude de matérialité. 13 sujets ont été priorisés comme les enjeux les pertinents. Les sujets plus importants: le management de l’innovation, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, la gouvernance d’entreprise et le développement du capital humain. D’autres sujets sont plus sectoriels : l’intégration environnementale, la protection de la vie privée et la sécurité des données, la transformation numérique et l’intégration sociale.

Banques et Etablissements financiers

banks94 rapports RSE de sociétés de ce secteur ont été analysés sur les 335 disponibles. 48 % de ces rapports présentent leurs enjeux pertinents et 98% présentent une description de leur processus d’engagement des parties prenantes. 97% présentent la méthodologie utilisée pour l’étude de matérialité. 8 sujets ont été priorisés comme les enjeux les pertinents. Les sujets plus importants: la gestion des risques, la gouvernance d’entreprise, la gestion du capital humain et l’éthique des affaires. D’autres sujets sont plus sectoriels : l’inclusion financière, la croissance des marchés émergents et l’investissement ESG.

Télécharger la publication « Defining Materiality: What Matters to Reporters and Investors »

Trackbacks

  1. […] La matérialité a de plus en plus de présence dans les discussions au sein des Comex et des Conseils d'Administration et intéresse aussi davantage les actionnaires. Si le point de vue de RobecoSAM (…  […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :