Manuel Valls au CESE : Le premier référentiel de la RSE doit être celui de l’Europe


republique-francaiseDiscours de Manuel VALLS, Premier ministre à la clôture du colloque « La RSE en actes » – Plateforme RSE au Conseil économique, social et environnemental – lundi 17 novembre 2014

Extraits de son discours

« L’entreprise responsable ne peut pas être un slogan, mais une exigence ; pour elle-même d’abord, car nous savons qu’une entreprise qui maîtrise ses risques – risques opérationnels, risques d’image et de réputation, risques sociaux – est une entreprise plus performante ; exigence ensuite pour la société toute entière. Et c’est là le sens de la démarche RSE. Des textes internationaux en ont jeté les bases : principe des Nations Unies pour les entreprises et les droits de l’homme, principe directeur de l’OCDE, ligne directrice de la norme ISO 26.000. Et vous connaissez tous, vous les avez sans doute évoqués, ces référentiels. Il faut toujours être attentif aux référentiels et aux normes internationales, dans le domaine économique et social, avant de les mettre en cause. Mais je veux partager avec vous une conviction et une ambition : le premier référentiel de la RSE, vous l’avez dit d’une certaine manière, Monsieur le Président, ce doit être celui de l’Europe. Et dans ce domaine comme dans tant d’autres, nous avons un besoin de clients d’Europe, parce que c’est à ce niveau que nous pouvons nous donner l’ambition collective la plus élevée. Nous avons besoin de plus d’Europe et pas de moins d’Europe. Nous devons en particulier faire de la RSE une exigence dans les négociations commerciales que nous avons à conduire et qui sont en cours aujourd’hui entre l’Europe et d’autres continents. Nos entreprises ont tout à y gagner car elles ont été en avance dans l’évaluation de leurs pratiques. »

« Construire un standard européen en matière de RSE, standard qui fasse autorité et serve de modèle dans le monde : voilà une belle ambition. L’adoption de la directive sur le reporting extra-financier des entreprises montre que nous savons d’ores et déjà poser des exigences. Si la France veut mener le débat européen, elle doit donc consolider ses propres acquis en matière de RSE. Dans ce sens, la plateforme qui vous rassemble, qui nous rassemble aujourd’hui est là pour accompagner les entreprises et mieux identifier les demandes de la société civile. C’est donc un outil de travail important pour vous tous. Je connais les difficultés que vous avez rencontrées au début de cette expérimentation mais cette année a permis un nécessaire rodage et le fait que ces buts soient cernés, montrent bien – et vous le soulignez vous-même – le travail accompli depuis un an, que la plateforme a rempli un de ses objectif. »

17.11.2014-Discours-de-Manuel-VALLS-Premier-ministre-Clôture-du-colloque-au-Conseil-économique-social-et-environnemental

« 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :