40% des foncières françaises publient une table de matérialité en ligne avec le GRI-G4

baromètre immobilier novethicSelon l’édition 2014 du baromètre que NOVETHIC vient de faire paraître, des constats positifs sont faits concernant le reporting du secteur de l’immobilier et notamment des 20 plus grandes foncières cotées françaises. Ce rapport analyse la manière dont les principaux acteurs cotés du secteur immobilier français traitent les thématiques environnementales dans leurs reporting. Face à l’augmentation exponentielle de volume (près de 1500 pages étudiées pour 60 entreprises en 2013), Novethic a choisi en 2014 de concentrer son analyse sur la finalité des reportings. C’est pourquoi le baromètre a été recentré sur les objectifs d’amélioration des performances environnementales des foncières, acteurs les plus engagés du secteur.
60% des foncières analysées s’appuient sur un référentiel de reporting international  comme celui de la Global Reporting Initiative (GRI) ou celui de l’European Public Real Estate  Association (EPRA).

Des reportings centrés sur les thématiques les plus « matérielles »
Le nombre de reportings structurés continue d’augmenter. Les trois quarts du panel communiquent au moins sur un indicateur chiffré. Les rapports sont aussi plus lisibles en se recentrant sur des thématiques dites « matérielles », que les entreprises jugent les plus pertinentes pour leur activité et leurs parties prenantes. Dans cette optique, 45% du panel justifier le recentrage de leur stratégie par une « matrice de matérialité ».

Des foncières globalement engagées dans l’amélioration environnementale
14 foncières s’engagent sur au moins un objectif d’amélioration environnementale. 12 d’entre elles affichent même des objectifs de résultats, principalement sur la part d’immeubles certifiés et sur la réduction des consommations énergétiques.

Des objectifs suivis dans le temps mais pas toujours tenus
Les acteurs ayant pris des engagements au cours des trois dernières années les suivent généralement d’un exercice à l’autre. 55% des foncières analysées publient même une table de synthèse de leurs principaux objectifs d’amélioration et les résultats atteints. 5 foncières ayant des objectifs de réduction affichent un niveau d’avancement très satisfaisant sur chacun d’eux. A l’inverse, 4 peinent sur l’ensemble de leurs objectifs.

Les reportings au service du management environnemental
Les nombreux objectifs analysés montrent un véritable engagement des foncières. 85% du panel déclare avoir intégré les thématiques environnementales dans sa gestion quotidienne. Le suivi des indicateurs de performance est présenté comme un outil de pilotage des plans d’amélioration.

Des ambitions pas toujours à la hauteur des défis environnementaux
Les objectifs sont très hétérogènes en termes d’ambition. Quelques foncières se distinguent par l’antériorité de leurs démarches de progrès ayant permis des améliorations significatives. Cependant, les objectifs restent globalement encore en deçà des orientations de la loi Grenelle.

En savoir plus sur le site de NOVETHIC en téléchargeant les documents :

L’étude complète

Le communiqué de presse

La présentation PPT

Trackbacks

  1. […] Selon l’édition 2014 du baromètre que NOVETHIC vient de faire paraître, des constats positifs sont faits concernant le reporting du secteur de l'immobilier et notamment des 20 plus grandes foncière…  […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :