oekom -agence de notation extra-financière allemande- publie son 6e rapport sur la responsabilité sociétale mondiale

Oekom CR review 2014La Revue d’oekom est un rapport annuel sur la responsabilité sociale mondiale, édité depuis 2009. Il documente les problèmes et les progrès réalisés dans l’intégration des critères de durabilité dans la gestion de l’entreprise. Le nouveau format compact propose un résumé des développements pertinents dans les domaines clés du développement durable des entreprises. Les évaluations portent sur 1 800 grandes entreprises basées dans les pays industrialisés et opérant au niveau international qui font partie de l’univers global d’oekom research couvrant de plus de 3000 entreprises. oekom research réalise régulièrement des analyses à la demande d’un large éventail d’investisseurs.

Au cours de la dernière année, il y a eu peu de changement dans les évaluations des grandes sociétés cotées installées dans les pays industrialisés et opérant au niveau international.  Environ une entreprise sur six (16,8%) répond aux exigences minimales définies par oekom research pour être dans les meilleurs (PremierStatus).

La comparaison des pays par classement d’entreprises place en tête la Finlande et l’Allemagne qui sont suivis par l’Italie, les Pays-Bas et la France.

oekom classement pays

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La comparaison de la performance directe des pays en développement durable montre un classement un peu différent.

oekom classement pays2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Les violations des droits de l’Homme et du droit du travail, les infractions de normes environnementales et la corruption sont encore très répandues parmi les grandes sociétés internationales » déclare Matthias Bonning, Directeur général et directeur de la recherche à oekom research.

  • Dans l’industrie textile, en illustration des graves accidents industriels dans les usines au Bangladesh, oekom research a identifié des violations des normes du travail dans une entreprise textile sur cinq analysées. La proportion est encore plus élevée chez les fabricants en électronique grand public et des appareils ménagers avec plus d’une sur quatre ayant commis de telles infractions. Les entreprises de l’industrie minière sont particulièrement impliquées dans des violations des droits de l’Homme. Presque une entreprise sur dix a commis des violations dans ce domaine. Il s’agit souvent d’ une rémunération insuffisante ou le déplacement forcé des résidents locaux suite à l’expansion des mines.
  •  Les entreprises de l’industrie minière sont également en cause dans les infractions de normes environnementale, en raison de l’énorme impact environnemental de l’exploitation minière à ciel ouvert ainsi que de l’utilisation et du rejet de substances toxiques. Plus d’une entreprise sur trois a commis des violations dans ce domaine. Les grandes entreprises asiatiques également actives dans le secteur minier pour l’extraction de des matières premières telles que le charbon ou le pétrole et de gaz sont des contributeurs notables à ce genre de destruction de l’environnement.
  • Beaucoup de cas de corruption enregistrés par oekom research ont impliqué les fournisseurs de technologies et produits médicaux .

oekom_CR_Review_2014_EN (rapport disponible en anglais)

 

 

Trackbacks

  1. […] La Revue d'oekom est un rapport annuel sur la responsabilité sociale mondiale, édité depuis 2009. Il documente les problèmes et les progrès réalisés dans l'intégration des critères de durabilité da…  […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :