La Chine déclare la guerre à la pollution et comptabilise ses GES

chine pollution

Avec une économie stable et en progrès, un PIB en hausse de 7,7 % l’an dernier à 9,2 millions de milliards de US$, la Chine fait cependant face à un problème nouveau qui n’affecte pas encore sa performance mais inquiète au plus haut point pour les conséquences sociales qui en découlent : la pollution.
Il était le dernier élément d’une liste de neuf « Tâches principales pour 2014» : «Construire la Chine dans un beau pays avec un environnement écologique sain  »
 » Nous allons déclarer la guerre contre la pollution et de la lutte avec la même détermination nous nous sommes battus contre la pauvreté. »

« Le brouillard de pollution affecte une grande partie de la Chine et la pollution de l’environnement est devenue un problème majeur.
La pollution de l’air en Chine atteint régulièrement des niveaux dangereux et semble se détériorer, avec toujours plus de périodes de smog qui affectent les grandes régions du pays. Ces derniers mois, de plus en plus de citoyens ont commencé à porter des masques anti-pollution en public.  La pollution est une des principales raisons chinois citent pour émigrer.

50 000 «petits fours au charbon  » seraient fermés en 2014. Les centrales au charbon d’une capacité de 15 millions de kilowatts de production, les usines d’une capacité de 130 millions de kilowatts de production, et les unités de production de capacité de 180 millions de kilowatts de production subiront des transformations. Six millions de véhicules à moteur à fortes émissions seront retirés des routes et un carburant diesel de haute qualité sera distribué à l’échelle nationale.

Un développement sobre en carbone est devenue le thème central de l’urbanisation de la Chine pour atteindre son objectif de réduction de l’intensité carbone de 40-45 % d’ici 2020. La plupart des villes n’ont pas suffisamment de données pour calculer leurs émissions de GES, comme la plupart des données publiées ne couvre que les niveaux national et provincial.

Le WRI (WORLD RESOURCES INSTITUTE www.wri.org) a développé un outil de comptabilisation des GES au niveau de la ville spécialement conçu pour la Chine Au cours de 2014, WRI travaillera avec le gouvernement chinois et les villes à mettre en œuvre l’outil et organiser des programmes de formation pour les fonctionnaires de la ville et les praticiens locaux. La version finale de cet outil serait publiée en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :