PARIS 2015 – Des attentes fortes des entreprises

paris-flckrAnirudh%20KoulVarsovie 2013 – La 19e session de la Conférence des Parties sur le changement climatique s’est tenue en novembre à Varsovie, Pologne. La conférence COP19 a été l’un des plus sommets les plus axés sur les affaires. La présence des entreprises s’est imposée pour aider les gouvernements à trouver des solutions en vue d’un prochain accord mondial qui serait signé à Paris en 2015.

La nouvelle initiative « La route vers 2015″ s’est construite dans le cadre d’une discussion avec plus de 30 entreprises cette année et a recueilli leurs attentes et les défis perçus pour l’obtention d’un accord mondial.

Les résultats ont été assez clairs et très constructifs . La plupart des participants ont demandé :
• Création d’un groupe à l’horizon 2015  » G2015  » : avec une plate-forme bottom-up partagée pour élaborer et communiquer les priorités dans le cadre d’un accord mondial en 2015.
• Une feuille de route claire avec des étapes : Clarifier les blocs de construction du nouvel accord et définir des jalons clairs pour le plan de travail d’ici à 2015, ce qui devrait être décidé avant le sommet des chefs d’État de New York en 2014 par le Secrétaire général de l’ONU.
• Des objectifs réalistes et complets : plus de clarté par les gouvernements et les négociateurs sur la façon dont les objectifs de réduction d’émissions convenus doivent être mis en œuvre et réalisés par les entreprises, les régions et les villes et comment les entreprises peuvent y contribuer.
• les initiatives et les engagements bottom-up : les initiatives bottom-up qui peuvent livrer des résultats concrets sur la base de la dynamique transversale à travers le monde .
• Intégration de la technologie prête à l’emploi : des bonnes pratiques de l’entreprise – l’intégration de la technologie prête à l’emploi dans des secteurs tels que le bâtiment, l’une des plus grandes sources d’émissions mondiales.
• le financement du climat orienté vers les entreprises : des approches nouvelles et novatrices pour le financement de ces initiatives bottom-up .
• Communiquer l’approche de l’entreprise en ce qui concerne le changement climatique : le message et le consensus sur la nécessité d’une action sur le changement climatique, et comment cela pourrait être réalisé dans le contexte de la croissance économique .
• Mettre en valeur les meilleures pratiques et des solutions évolutives : des partenariats publics et privés .

La participation des entreprises au COP de Paris va dépendre de la prise en compte de certains ou de tous ces points. Cependant , il est clair que si l’entreprise ne dispose pas d’une voix forte, unie et constructive dans le cadre du processus, l’obtention d’un accord mondial à Paris pour réduire les émissions de carbone sera très difficile à atteindre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :