Création de l’institut de la monétarisation en France

Insititut de la monétarisationLancement de l’Institut de la Monétarisation (octobre 2013)

En pleine crise de valeurs, comment identifier et quantifier l’ensemble des richesses que nos sociétés génèrent ou perdent ? Comment réunir dans un seul cadre la performance économique et les actions positives ou négatives sur l’environnement ? Comment intégrer le climat social dans l’appréciation de performance globale d’une entreprise ? Comment valoriser impartialement et de manière plus complète tant les nouvelles richesses sociétales créées par les organisations et par les collectivités, que les atteintes à ces richesses ? Et au-delà de ces estimations, comment faire émerger des projets innovants nécessaires à la transition écologique, énergétique et sociétale ? Comment mieux rentabiliser ces projets en apportant des cash flow additionnels en fonction de ces richesses créées ?

Sous l’égide de ses sept fondateurs l’Institut de la Monétarisation se positionne comme un tiers de confiance qui a pour but de faciliter l’accès aux financements additionnels des projets nécessaires à la transition énergétique, écologique et sociétale, en démontrant qu’ils créent de la valeur et qu’ils sont rentables. La stratégie repose sur 4 étapes à l’issue desquelles le financeur peut se rendre compte de l’intérêt de sa dépense :

  1. donner un prix interne aux impacts (environnementaux, sociétaux ou économiques) pour en dégager une valeur comptable
  2. confronter ce prix interne à un prix de marché par l’expertise extra financière et comptable de l’Institut
  3. commercialiser ces externalités via les apports classiques des banques et par des apports dits additionnels
  4. internaliser cette valeur économique au bilan comptable de l’entreprise.

L’Institut de la Monétarisation considère que les transitions énergétiques, écologiques et sociétales passent par la réussite des projets conduits par les entités (entreprises et collectivités). L’Institut de la Monétarisation propose d’être le tiers de confiance du financement additionnel des projets contribuant de manière remarquable aux transitions énergétiques, écologiques et sociétales.

– LES FINANCEMENTS ADDITIONNELS se font en monétisant les bienfaits apportés à la Communauté par les projets conduits par les entités (entreprises et collectivités), afin d’en améliorer la profitabilité pour leur faire passer la barre de la rentabilité interne.
– LA MONETISATION, c’est faire émerger un prix de marché effectif relatif à un impact, c’est-à-dire avec une transaction commerciale négociée avec les parties prenantes concernées.
– L’INTERNALISATION POSITIVE dans sa comptabilité financière peut alors être faite, par l’entité qui se porte contrepartie de la transaction commerciale relative à la réalisation des bienfaits apportés à la Communauté.
– LA MONETARISATION, c’est choisir un prix interne pour chacun des impacts positifs et négatifs à traiter, ce qui donne une estimation préalable aux phases de monétisation pour les financements additionnels ; cela permet de plus d’avoir une gestion complète des coûts et des bénéfices, pour l’entité elle-même et pour la Communauté.

Plus d’infos : http://monetarisation.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :